Fiche enviro : buffet et alimentation

De Wiki VA

Responsabiliser ses buffets et ce qui touche à l’alimentation : un enjeu majeur

Le secteur de l’alimentation est  l’un des plus polluants (GES, écosystème et biodiversité, déchets…) et il s’agit aussi d’un des secteurs où nos décisions ont le plus d’impact. À ce jour, l'élevage produit 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) d'origine anthropique, la production de bœuf et l'élevage laitier représentent la majorité de ces émissions.1 Il n’est simple pour personne de devenir végétarien (ou même végétalien), de passer au zéro déchet dans sa cuisine ou au tout bio et local du jour au lendemain, cependant il existe énormément de moyens pour entamer une évolution progressive de son mode de consommation alimentaire. Avoir une réflexion continue sur ce besoin primaire permet à la fois d’atteindre un mode de vie plus sain en plus de prendre conscience des impacts que l’on a sur les autres : déforestation et envoi de déchets dans d’autres pays, respect des agricultrices-agriculteurs et éleveuses-éleveurs…

1 https://www.actu-environnement.com/ae/news/viande-rouge-impacts-environnementaux-note-scientfique-opecst-37436.php4

Estimer son impact

Les impacts de l’alimentation sont nombreux, mais c’est le cas pour tous les secteurs et il existe autant d’indicateurs que vous le souhaitez pour les quantifier. Il est important de vous servir d’un nombre assez restreint et pertinent d’indicateurs.

Premier indicateur classique : carbone

Les calculateurs carbone ont l’avantage de traduire un des problèmes majeurs de notre empreinte environnementale : le dérèglement climatique. En effet l’alimentation, de part l’énergie pour sa production, la déforestation engrangée, les transports pour cheminement etc… est responsable d’émissions de gaz à effet de serre (GES) qui peuvent être traduites en équivalent CO2 (on utilise souvent le kgCO2 comme unité).

Certains outils de calcul de GES prennent en entrée des produits spécifiques (types de viande, provenance, bio pas bio etc…), d’autres des informations plus générales (plat végétarien ou non etc…), et c’est à vous de décider quel degré de complexité pour souhaitez ou pouvez choisir.

À savoir : d’un outil à l’autre vous pouvez obtenir des résultats différents, il est donc nécessaire de prendre du recul avant de faire des comparaisons si changement d’outil il y a.

Voici des exemples de calculateurs carbone à votre disposition :

  • Calculateur GoodPlanet, calculateur carbone pour événement (pas uniquement alimentaire, d’ailleurs peu précis pour ce secteur ci), il faut créer un compte (gratuit) : https://www.goodplanet.org/fr/calculateurs-carbone/
  • Dans le DOSSIER calculateur vous trouverez le calculateur micmac, il est pensé pour de la consommation individuelle avec différents degrés de complexité, mais on peut se servir des chiffres donnés pour facilement créer un calculateur adapté à son besoin
  • Vous pouvez créer (et/ou alimenter) votre propre calculateur en vous basant sur les facteurs d’émission de la base carbone de l’ADEME (plus précis, compte gratuit) : https://www.bilans-ges.ademe.fr/

Second indicateur classique : les proportions

Les proportions sont des outils simples à concevoir et à utiliser, cependant ils reflètent uniquement une tendance et sont dures à exploiter pour une réelle quantification d’impact. Voilà quelques exemples de proportions qui peuvent être utilisées :

  • Proportion de plats végés (végans) (en nombre)
  • Proportion de produits de provenance animale (plutôt en kg)
  • Proportion de produits achetés avec emballage (plutôt en kg)
  • Proportion de produits locaux (plutôt en kg)
  • Proportion de produits bios (plutôt en kg)

Troisième indicateur classique : les déchets

Un des résultats d’un projet GEn fait apparaître que la plus grande partie des déchets associatifs de l’école sont produits lors des évènements, et les buffets en sont évidemment de gros contributeurs. Cette partie est mieux détaillée dans le dossier déchet : un outil de bilan des déchets est mis à votre disposition, il permet de prévoir en amont ses achats et de plus facilement mesurer la quantité de déchets produits.  

Les leviers d’actions

En premier lieu, il est important de comprendre son fonctionnement habituel (grâce à la section Estimer son impact) avant de décider des actions les plus efficaces à mettre en œuvre afin de réduire  correctement les impacts choisis (émissions carbone, déchets…). En fin d’année, évaluer les progrès atteints permet d’adapter et de décider d’un plan d’actions à mettre en place.

Ce processus itératif (planifier/agir/mesurer/améliorer) appelé roue de Deming permet de continuer à s'améliorer efficacement au cours du temps.

Vous pouvez aussi utiliser ADERE, le nouvel outil de l'Ademe pour faire un bilan sur un événement de vos actions environnementales et vous inspirer de ce qu'il propose pour avancer dans votre démarche.

Cuisiner sur le campus

Cuisiner par vous-même vous demandera certes plus de temps mais vous permettra un meilleur contrôle des déchets produits et de la qualité de vos produits. Il y a un local cuisine sur le campus de Lyon, ce n’est pas forcément idéal et adapté à tous les évènements mais cuisiner par vous-même apporte aussi souvent un gros avantage financier pour l’asso.

Combiné à cela vous pouvez regarder ce qui est disponible à l’emprunt et dans le pool des assos pour notamment cuisiner ou organiser votre évènement.

Fournisseurs de denrées alimentaires responsables

Déjà vous pouvez vous intéresser à ce qui est fait ou possible de faire sur le campus. La page Bon plans fournisseurs répertorie quelques lieux pour les achats alimentaires, et notamment des boulangeries et des grossistes chez lesquels il peut-être plus simple d’acheter en quantité en limitant les déchets par exemple (attention, cela dépend des fournisseurs).

Une grande liste de fournisseurs de denrées alimentaires responsables est également proposée sur la carte interactive suivante : https://map.thegreenergood.fr/. Vous pouvez aussi vous informer sur les différents stands des marchés de Villeurbanne.

Traiteurs éco-responsables

Voici aussi quelques traiteurs éco-responsables proche du campus :

Plus de traiteurs éco-responsables à Lyon sur la carte interactive (pas uniquement alimentaire) : https://map.thegreenergood.fr/

Déchets

En ce qui concerne les déchets (et en particulier les achats vrac), vous pouvez vous référer à la Fiche Enviro Déchets et à certaines initiatives proposées.

Pour aller plus loin

N’hésitez pas à vous inspirer des retours d’expériences des autres assos présents sur les documents du drive, mais aussi à partager vos bonnes pratiques. Voici le lien en édition sur le document réunissant les initiatives des assos pour la thématique "buffet et alimentation".

Vous pouvez contacter la Cellule DDRS pour vous conseiller dans votre démarche et vos projets : ddrs@insa-lyon.fr

Vous pouvez également vous aider de sources extérieures, comme le REFEDD qui propose des guides pour les associations comme “Alimentation durable sur le campus” et “Eco-responsabiliser son évènement” https://refedd.org/guides/ ou l'ADEME avec son guide "Pour une restauration évènementielle durable".